Plusieurs générations sous le même toit – Comment vous préparer

Plusieurs générations sous le même toit – Comment vous préparer

Il est de plus en plus courant de voir plusieurs générations vivre sous le même toit. Compte tenu de la hausse du prix des logements, de l’allongement de l’espérance de vie et de l’augmentation du coût des maisons de retraite, beaucoup choisissent d’accueillir leur maman ou leur papa chez eux.

Et on comprend l’intérêt : cela permet de se reconnecter et de partager de nouvelles expériences avec eux… et en plus, vous aurez un babysitter à domicile !

Avant le grand déménagement, il y a toutefois des travaux à faire pour aménager la maison en vue de cette cohabitation.

Voici quelques étapes simples pour vous préparer matériellement.

Étape 1 : la mobilité

Commencez par vous demander comment aller d’un point A à un point B. Y a-t-il une marche à l’entrée de votre maison ou pour accéder au jardin ?

L’installation d’une rampe d’accès facilitera leur franchissement, et des rampes permettront de sécuriser les escaliers qui entourent la maison.

Si Papi ou Mamie a du mal à monter et descendre les escaliers, songez à installer un monte-escalier. Peut-être que l’idée ne leur plaira pas, mais une fois l’habitude prise, ils vous remercieront !

S’ils passent la nuit à faire des allers-retours aux toilettes, des veilleuses dans le couloir devraient leur simplifier la vie. Investissez dans des tapis antidérapants pour éviter les chutes, et pensez à fixer au sol les extrémités des tapis, les câbles et tout ce sur quoi ils pourraient trébucher.

Étape 2 : des changements de chambre

Idéalement, vous disposez d’une chambre en rez-de-chaussée afin d’éviter à Papi ou Mamie de devoir monter l’escalier.

Si ce n’est pas le cas, avez-vous un grenier, une cave ou une pièce supplémentaire que vous pourriez transformer en chambre ?

Peut-être devrez-vous y installer un autre membre de la famille afin de pouvoir les accueillir dans une chambre au premier étage.

Étape 3 : comme à la maison

Ce déménagement représente un grand changement pour tout le monde, mais surtout pour la personne qui emménage.

N’oubliez pas qu’elle quitte sa maison et ses petites habitudes pour être accueillie en tant qu’invitée dans un nouvel environnement.

Facilitez cette transition en l’encourageant à apporter des éléments de confort de chez elle. Les photos, le linge de lit, les coussins, les bibelots et les livres l’aideront à s’installer plus rapidement et à créer un environnement plus familier.

Étape 4 : l’heure du bain

Qui n’aime pas se prélasser dans son bain de temps en temps ? Installez des mains courantes et des tapis de bain antidérapants pour éviter les glissades en entrant et en sortant de la baignoire ou de la douche.

S’ils ne peuvent pas accéder à la baignoire, vous devrez songer à investir dans une baignoire à porte ou à installer une douche dans une salle de bain au rez-de-chaussée.

N’hésitez pas à en discuter avec eux pour savoir ce qu’ils préfèrent : c’est un sujet sensible mais important si vous devez faire de grosses modifications chez vous.

Plutôt que d’équiper toute la maison de nouvelles cuvettes de toilette, installez des réhausseurs adaptables qui leur permettront de s’asseoir et de se relever plus facilement et leur éviteront de devoir vous appeler au secours.

Étape 5 : le désencombrement

Les personnes âgées ont beau refuser de l’admettre, elles traînent les pieds et ne voient plus aussi bien qu’avant.
Peut-être auront-elles besoin d’une canne, d’un déambulateur ou d’un fauteuil roulant pour se déplacer dans la maison.

Le désordre constitue un risque de chute, il faut donc l’éviter à tout prix. Couloirs, escaliers, portes, tout doit être dégagé. Les jouets des enfants, les tenues de sport et les piles de chaussures n’y ont pas leur place.

Plus vous faites de place, mieux c’est. Avez-vous vraiment besoin de ce buffet dans le hall d’entrée ou de ce fauteuil supplémentaire dans le salon ? Il peut être utile d’investir dans un box de stockage afin d’entreposer les meubles volumineux en toute sécurité.

Étape 6 : tu n’aurais pas un gilet à me prêter ?

Les personnes âgées sont plus sensibles au froid, et on a parfois l’impression qu’elles sont capables de repérer le seul courant d’air de toute la maison.

Elles ne veulent pas nous ennuyer, mais comme elles bougent moins, elles se refroidissent beaucoup plus vite.
En hiver, vérifiez que les radiateurs sont allumés dans les pièces communes et dans leur chambre et isolez le bas des portes et des fenêtres.

Étape 7 : du temps pour soi

Il va vous falloir un peu de temps pour vous habituer à vivre avec une personne âgée dépendante. Chacun d’entre vous aura besoin de temps pour souffler, alors trouvez un moment et accordez-vous cet instant de répit.

Si besoin, demandez aux autres membres de la famille de vous donner un coup de main et de s’occuper de Mamie pour l’après-midi. Si tout le monde participe, ce déménagement sera une expérience positive pour toute la famille.

Avez-vous accueilli un proche âgé venu vivre chez vous ?
Faites-nous part de votre expérience et de vos conseils.

Laisser un commentaire